Tout savoir sur le départ en retraite

Départ à la retraite
Le point sur le départ à le retraite

Vous approchez de l’âge de la retraite, mais vous ne savez pas si c’est le bon moment pour partir et profiter de votre temps libre sans perdre d’argent ? ABC Senior vous aide à faire le point sur tout ce qu’il y a à savoir sur la retraite versée par la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse de la Sécurité Sociale.

La retraite, comment ça marche ?

Lorsque vous êtes salarié, vous cotisez avec votre employeur pour vos droits à la retraite. Ces cotisations sont alors utilisées pour payer les retraites des anciens actifs, éligibles à la retraite. C’est ce qu’on appelle, le principe de la répartition. Une fois que vous serez vous-même à la retraite, vous percevrez à votre tour les cotisations des actifs.

La branche vieillesse de la Sécurité Sociale (l’Assurance Retraite) est en charge du versement des pensions de la retraite de base du régime général. Le régime général est le plus grand de France et englobe tous les salariés du secteur privé (commerce, industrie et service).

Cette branche est gérée par la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) qui est également en charge de la région Île-de-France. D’autres organismes sont en charge des autres régions :

  • Les CARSAT (Caisses d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail) dans les autres régions métropolitaines,
  • Les CGSS (Caisses Générales de Sécurité Sociale) dans les départements d’Outre-mer,
  • La CSS (Caisse de Sécurité Sociale) à Mayotte.

Quand partir en retraite ?

Vous pouvez partir à tout moment en retraite, mais si vous partez trop tôt, votre pension de retraite sera peu élevée.

Il est donc important de connaître les conditions à réunir pour partir le plus tôt possible, tout en vous assurant de toucher la pension de retraite maximale à laquelle vous pouvez prétendre (appelée retraite à taux plein).

Important : vous pouvez également choisir de poursuivre votre activité au-delà de l’âge légal.

À quel âge partir en retraite ?

L’âge légal de départ à la retraite est situé entre 60 et 62 ans pour les personnes nées avant 1955.

Une fois cet âge atteint, vous devez justifier d’un certain nombre de trimestres cotisés pour pouvoir prétendre à une retraite à taux plein, sinon une décote sera appliquée et vous toucherez moins.

Il varie entre 160 et 171 trimestres pour les personnes nées avant 1973.

Peut-on partir plus tôt ?

Vous pouvez partir avant l’âge légal et toucher une retraite à taux plein si vous remplissez l’une de ces conditions :

  • Avoir travaillé très jeune.
  • Être travailleur handicapé.
  • Souffrir d’une incapacité permanente liée à une maladie professionnelle ou à un accident du travail.
  • Avoir suffisamment de points sur votre compte prévention pénibilité.
  • Percevoir l'allocation des travailleurs de l'amiante (ATA).

Si vous souhaitez toucher une retraite à taux plein mais néanmoins avoir plus de temps libre, vous pouvez choisir de travailler à temps partiel 2 ans avant l’âge légal de départ en retraite, si vous êtes âgés d’au moins 60 ans.

Cela s’appelle la retraite progressive. Vous toucherez une partie de votre retraite durant cette période puis toute votre retraite, une fois l’âge légal atteint et l’activité professionnelle arrêtée.

Quel montant pour votre retraite ?

Le montant de votre retraite de base est calculé en fonction de :

  • Votre âge de départ en retraite,
  • Vos revenus,
  • Votre durée d’activité (nombre de trimestres cotisés).

Cette retraite de base atteint son maximal lorsque vous avez le droit à une retraite à taux plein. Ce montant maximal est alors égal à la moitié de votre salaire annuel moyen.

Ce salaire annuel moyen correspond à la moyenne des meilleurs salaires annuels de votre carrière. Le nombre d’années pour le calcul varie entre 10 et 25 ans selon votre année de naissance.

Vous pouvez également compléter votre retraite de base avec une complémentaire retraite.

Une estimation du montant de votre retraite de base et de vos complémentaires vous sera envoyée par courrier lorsque vous atteindrez 55 ans.

Comment améliorer votre revenu ?

Si vous n’avez pas le nombre de trimestres cotisés requis pour une retraite à taux plein  lorsque vous atteignez l’âge légal de départ à la retraite, vous pouvez continuer à travailler quelques années pour les obtenir.

En revanche, sachez qu’une fois que vous avez atteint l’âge de 65-67 ans (selon votre année de naissance) votre retraite est calculée à taux plein, quelque soit le nombre de trimestres de cotisation. C’est l’âge du taux maximum automatique.

Peut-on bénéficier d’une majoration ?

Vous pouvez bénéficier d’une majoration dans certains cas :

  • Si vous continuez à travailler alors que vous réunissez toutes les conditions requises pour un départ en retraite à taux plein.
  • Si vous avez eu 3 enfants ou plus.
  • Si vous êtes inapte au travail et que votre âge est entre celui du départ légal à la retraite et l’âge du taux maximum automatique.
  • Si vous avez une retraite au titre de l'inaptitude au travail ou substituée à une pension d'invalidité.
  • Si vous avez besoin de l’aide de quelqu’un pour les actes essentiels de la vie quotidienne.

Revenu minimum vieillesse

Deux allocations peuvent vous permettre de compléter votre retraite si celle-ci est trop faible et ainsi d’atteindre un revenu minimum vieillesse, mais sous certaines conditions.

L’ASPA

L'allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) n’est pas versée automatiquement et doit faire l’objet d’une demande. Le retraité doit également répondre aux critères suivants :

  • Être âgé d’au moins 65 ans ou avoir atteint l’âge de départ légal à la retraite et être reconnu inapte au travail ou atteint d’au moins 50% par une incapacité permanente.
  • Ne pas toucher plus de 9 638,42€ de ressources par an seul ou 14 963,65€ pour un couple.
  • Ne pas toucher l’aide à la réinsertion familiale et sociale (ARFS).
  • Avoir demander toutes les retraites auxquelles il est éligible.
  • Résider en France métropolitaine, en Guadeloupe, en Martinique, en Guyane, à la Réunion, à Saint Martin ou à Saint Barthélémy plus de 6 mois au cours de l'année civile.

Le montant de l’ASPA est fixe :

  • Pour une personne seule : 803,20 € par mois.
  • Pour un couple : 1 246,97 € par mois.

L’ASI

L’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) peut être demandée si le retraité ne remplit pas les conditions d’âge de l’ASPA, sous réserve de :

  • Ne pas avoir atteint l’âge légal de départ à la retraite.
  • Souffrir d'une invalidité générale.
  • Ne pas toucher l’aide à la réinsertion familiale et sociale (ARFS).
  • Résider régulièrement en France.
  • Percevoir au moins l’une de ces pensions : la pension d'invalidité, la pension de réversion, la pension d'invalidité de veuf ou de veuve, la pension de retraite anticipée pour handicap ou carrière longue ou la pension de retraite anticipée pour pénibilité.
  • Ne pas dépasser 8 457,76 € de ressources par an seul ou 14 814,38 € si vous vivez en couple.

Le montant de l’ASI est également fixe :

  • 4 864,56 € par an pour des ressources inférieures ou égales à 3 593,21 € par an.
  • La différence entre 8 457,76 € et le montant annuel des ressources pour des ressources entre 3 593,21 € et 8 457,76 € par an.
Partagez cet article: