Qu'est-ce que l'assurance retraite ?

Assurance retraite
Conseil en assurance retraite

L’assurance retraite ne ressemble pas aux contrats d’assurance classique (assurance maladie, assurance auto, assurance-vie…). Avant d’y souscrire, il faut comprendre son principe et son fonctionnement. Qu’est-ce qu’une assurance retraite ? Comment fonctionne-t-elle ? Qu’entend-on par durée d’assurance retraite ? Tout est ici.

Assurance retraite : définition

La retraite désigne une cessation de toute activité professionnelle. Ce changement de statut implique une baisse significative du revenu. La souscription d'une assurance retraite se présente ainsi comme la solution par excellence pour remédier à cette situation.

Au même titre que les assurances de prêt immobilier, habitation, auto, vie et maladie, l’assurance retraite constitue une forme d’épargne. Il s’agit en quelque sorte d’une solution de prévoyance permettant aux retraités de jouir d’une bonne condition de vie, surtout sur le plan financier.

En France, toute une multitude de règles régit l’assurance retraite. Elles déterminent, entre autres :

  • Les durées de cotisation,
  • Les âges de départ à la retraite,
  • Et le montant de l’assurance retraite perçue par chaque personne.

Le fonctionnement de l’assurance retraite

De même que l’assurance-vie, l’assurance retraite vous offre la possibilité de vieillir en toute tranquillité. Pour mieux comprendre son fonctionnement, abordons ici les régimes de retraite.

La retraite du régime général

Ce régime s’adresse aux personnes actives. Il consiste à verser une cotisation mensuelle à la caisse de retraite. Cette somme est directement déduite du salaire mensuel du travailleur. Il s’agit d’un placement qui lui permet de compenser sa perte de revenu à l’âge de la retraite.

La retraite du régime général est régie par la sécurité sociale. Tous les salariés doivent s’y affilier.

La retraite complémentaire 

Comme son nom l’indique, la retraite complémentaire a pour finalité de « compléter » la retraite du régime général. Le type de retraite complémentaire dépend du statut socioprofessionnel du travailleur :

  • La retraite ARRCO s’adresse aux salariés du secteur privé.
  • La retraite AGIRC, quant à elle, est destinée aux cadres.

En France, l’affiliation à la retraite complémentaire est obligatoire.

L’épargne retraite

Il faut savoir que le montant de la pension de retraite par la sécurité sociale dépend entièrement de la durée de la cotisation. Pour bénéficier d’une retraite à taux plein, c’est-à-dire avoir la possibilité de percevoir jusqu’à 50 % du salaire annuel, il est indispensable de travailler jusqu’à 67 ans. Ce qui n’est pas réalisable pour la plupart des seniors.

Pour pallier ce problème, la souscription d'une épargne retraite est facultative. Elle a pour finalité d’augmenter les ressources financières lorsque le travailleur arrive à l’âge de la retraite.

Épargne retraite : une solution pour augmenter ses revenus

L’épargne retraite est un contrat souscrit auprès des assureurs ou des établissements financiers. Elle permet aux travailleurs de bénéficier d’une meilleure qualité de vie à l’âge de la retraite.

Le principe de l’épargne retraite

L’épargne retraite a pour finalité de se constituer un capital. En principe, cette somme d’argent ne peut être retirée avant le départ à la retraite. Elle est ensuite versée au retraité sous forme de rente viagère. En d’autres termes, cette forme d’assurance retraite vous permet de percevoir un montant fixe mensuellement.

Les types de contrats d’épargne retraite

La souscription des contrats d’épargne retraite est facultative. Mais elle s’avère indispensable pour couvrir tous les besoins du retraité.

Il existe plusieurs types de contrats d’épargne retraite :

  • Le plan d’épargne retraite d’entreprise (PERE) : lancé en 2003, il permet aux salariés de faire une cotisation supplémentaire pour compléter leur pension retraite. Pour ce type d’assurance retraite, la cotisation est forfaitaire ou en pourcentage.
  • Les contrats Madelin sont destinés aux personnes qui exercent des activités professionnelles de façon libérale.
  • Le PERP (Plan d’épargne retraite populaire),
  • Le contrat de retraite à prestations définies ou contrat « article 39 ».

Quand il est question d’assurance retraite, il est important de distinguer les systèmes de retraite et les différents placements. Pour ne pas vous perdre dans les détails, l’idéal serait de demander conseil auprès d’une institution spécialisée dans ce domaine.

Partagez cet article: