Assurance de prêt immobilier : est-ce intéressant pour les séniors ?

Assurance de prêt immobilier pour sénior
Prêt immobilier senior

Il est fréquent pour un sénior d'acheter un bien immobilier, par exemple dans l'optique de vivre dans un plain pied, ou dans une maison mieux adaptée à ses besoins. De même que tout autre emprunteur, les séniors doivent alors souscrire à une assurance de prêt immobilier. De quoi s’agit-il ? Quelles sont les garanties prévues dans ce type d’assurance ? Quelle assurance est idéale pour les personnes âgées ? Notre article enquête en profondeur sur ce sujet.

Qu’est-ce que l’assurance de prêt immobilier ?

Pour les personnes âgées, la perte d’autonomie et l’admission en maison de retraite font partie des situations qui peuvent empêcher le remboursement de leur crédit immobilier. Le décès avant la fin de l’échéance est aussi une éventualité que les établissements prêteurs prennent en compte.

Connue sous l’appellation d’« assurance crédit » ou d’« assurance emprunteur », l’assurance de prêt immobilier a pour finalité pour la banque de se prémunir contre les risques d’impayés pendant toute la durée du crédit.

Pour l’établissement bancaire, l’assurance de prêt immobilier offre une meilleure protection contre les incidents de paiement, étant donné qu'elle couvre intégralement le crédit non-remboursé. Elle est notamment indispensable pour les séniors, étant donné que les banques sont de plus en plus réticentes à prêter aux personnes de plus de 60, voire de 50 ans.

Assurance de prêt immobilier : quelle couverture pour le sénior ?

La souscription à l’assurance de prêt immobilier est obligatoire, quel que soit le profil de l’emprunteur.

Ce type d’assurance propose les garanties suivantes :

La garantie décès

La garantie décès est comprise dans tout contrat d’assurance de prêt immobilier. Mais, elle est levée au-delà de 70 à 80 ans selon la compagnie d’assurance.

Certains établissements proposent « l’option sénior » pour ceux qui souhaitent rallonger l’âge maximal de cessation, mais cette offre a forcément un impact sur le coût total du crédit.

Un sénior qui a besoin d'un prêt immobilier doit malheureusement prendre en compte que son âge sera considéré comme un risque pour l'établissement prêteur, ce pour quoi son prêt sera certainement plus coûteux.

La garantie de perte totale et irreversible d’autonomie (PTIA)

La garantie de perte totale d'autonomie protège les assurés en cas de perte d'autonomie. Il faut comprendre qu'une perte d'autonomie, qui peut par exemple survenir après un accident, entraîne de multiples coûts, comme le besoin d'un garde à domicile pour les tâches de la vie quotidienne, ou tout simplement la cessation de l'emploi.

Il faut cependant savoir que la garantie PTIA n’est plus valable au-delà de 70 ans, car les assurances estiment alors que le risque de perte d'autonomie est trop grand pour être couvert.

La garantie d'invalidité permanente et totale (IPT)

La garantie IPT permet de couvrir les emprunteurs qui sont l’incapacité d’exercer un emploi rémunérateur. Une fois encore, cette assurance a un âge limite, car les établissements d'assurance se refusent à assurer une personne trop proche de la retraite.

L’âge maximal de cessation de cette garantie tourne autour de 65 à 71 ans, selon les contrats d'assurance de prêt immobilier.

Quelle assurance emprunteur pour les personnes âgées ?

Le prix n’est pas l’unique critère pour bien choisir une assurance de prêt immobilier. Il est important de vérifier d’autres facteurs avant de signer le contrat d’assurance de prêt immobilier.

Assurance de prêt immobilier : quelles sont ses limites pour les séniors ?

Souscrire à une assurance de prêt immobilier peut être une démarche lourde et éprouvante pour les personnes âgées. Les établissements sont méticuleux quant à l’étude de la situation financière et de l’état de santé de l’assuré. Ils établissent des questionnaires afin de détecter les moindres anomalies et exigent la présentation de nombreux documents dont résultats d’analyses médicales.

Hormis la lourdeur de la procédure, les séniors doivent aussi faire face à d’autres barrières. Pour l’assurance de prêt immobilier, il est de mise de respecter la limite d’âge. Au-delà de 65 ans, il est difficile de trouver un assureur qui accepte la demande de souscription. Etant donné que les risques augmentent avec l’âge, il se peut que la compagnie d’assurance hausse annuellement les cotisations, ce qui doit être bien pris en compte au moment de la signature.

Il est également important de prendre le temps de s’informer sur la limite du montant couvert par l’assureur en cas d’incapacité d’honorer le crédit.

En plus de ces contraintes, l’assurance de prêt immobilier s’avère plus coûteuse pour les personnes âgées. Son taux varie en effet en fonction de l’âge de l’assuré. Au-delà de 65 ans, il passe de 0,70 % à 1,75 %, ce qui est un bond considérable.

La délégation d’assurance de prêt : une alternative pour les personnes âgées

Depuis la promulgation de la loi Lagarde, les emprunteurs sont libres de choisir le contrat d’assurance qui leur convient.

En signant un contrat d’assurance de prêt immobilier auprès d’un autre établissement, il est possible de bénéficier d’une offre plus avantageuse. Certaines compagnies d’assurance proposent de rallonger la durée de validité de la garantie décès grâce à une option spécifique.

Pour bien choisir la compagnie d’assurance qui propose les meilleures conditions, il est prudent de réaliser des comparatifs en ligne. De nombreuses plateformes spécialisées proposent aujourd’hui ce service gratuitement.

Avant de signer un contrat d’assurance de prêt immobilier, il est important de peser les « pour » et les « contre ». Pour les personnes âgées, il s’avère que la délégation d’assurance de prêt est plus avantageuse afin de bénéficier d’un large choix de garantie.

Partagez cet article: