Comment distinguer une maison de retraite et un ehpad ?

Différence entre maison de retraite et ehpad
Maison de retraite et ehpad

Avec la hausse du taux de vieillissement de la population française, passant de 13 à 19 % en trois décennies,  le marché des maisons de retraite connaît une forte croissance. Les types d’hébergement sont variés, allant des résidences collectives jusqu’aux appartements individuels. Quant aux services, les offres dépendent de chaque structure d’accueil. Cet article se focalisera sur les points qui différencient une maison de retraite et un ehpad.   

Qu’est-ce qu’une maison de retraite ?

La maison de retraite est une appellation commune pour désigner tous les types d’établissements destinés à accueillir les personnes âgées. On recense aujourd’hui plus de 10 000 établissements d’hébergement pour séniors sur le territoire hexagonal, d’après les statistiques de l’INSEE.

Ces infrastructures d’accueil sont classées en deux catégories :

Les établissements non médicalisés

Il s’agit de résidences collectives dotées de nombreux appartements individuels. Ces établissements d’hébergement pour séniors  disposent d’espaces communs comme le restaurant, la bibliothèque, la salle de sports, la blanchisserie… Les personnes âgées choisissent d’y résider pour bénéficier d’un lieu de vie plus confortable et sécurisé tout en ayant une vie sociale riche.  

Voici les principaux types d’établissements non-médicalisés pour personnes âgées autonomes ou semi-valides :

  • les Maisons d’accueil rurales pour personnes âgées (MARPA),
  • les Résidences-autonomie (des appartements individuels pour accueillir des couples),
  • l’accueil du jour (un type d’hébergement à mi-temps pour les séniors qui ont besoin d’une assistance pendant la journée).

Les établissements médicalisés

Les personnes âgées en perte d’autonomie, en d’autres termes, celles qui sont dans l’incapacité de prendre soin d’elles-mêmes (se laver, s’habiller, se nourrir, se déplacer…) sont transférées dans des établissements médicalisés.

En plus de l’hébergement, ces structures d’accueil disposent des logistiques et des ressources humaines requises pour assurer les soins médicaux des retraités dépendants.

On distingue deux catégories d’établissements médicalisés pour sénior dans l’Hexagone :

  • L’établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes,
  • L’unité de soins longue durée,
  • Les unités cognito-comportementales.

L’ehpad : quelles sont ses particularités par rapport à une maison de retraite traditionnelle ?

L’ehpad  n’est autre qu’une maison de retraite médicalisée. Il représente près de 2/3 des maisons de retraite en France, soit plus de 7 000 établissements (près de 550 000 lits). 

La signature d’une convention tripartite (l’agence régionale de la santé, le Conseil général et le Préfet) est indispensable pour être reconnu comme un établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes.

Une variété d’offres d’hébergement

Un établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes peut accueillir entre 50 à 120 résidents. Il est important de noter que ces maisons de retraite médicalisées sont classées en trois types :

  • Les établissements publics : il s’agit des structures d’accueil qui sont rattachées à un établissement hospitalier, pouvant héberger jusqu’à 87 pensionnaires en moyenne. Leur coût reste à la portée de tous les budgets, mais le délai d’attente pour y adhérer s’avère plus long.
  • Les établissements privés : ils proposent en général les mêmes prestations qu’un établissement public. Le niveau de confort (les chambres plus spacieuses) et la grande variété d’offres font la particularité de ce type d’infrastructure destiné aux séniors dépendants.
  • Les établissements spécialisés : ils disposent d’une unité de soins destinée à prendre en charge les personnes atteintes des pathologies telles que l’Alzheimer ou la Parkinson.

Une assistance plus complète

Que ce soit pour une pension à temps partiel ou à plein temps, ce type d’infrastructure d’accueil a pour vocation d’améliorer la qualité de vie et le bien-être de ses pensionnaires. À la différence des structures d’accueil classiques, ses services couvrent l’hébergement, l’assistance permanente et les soins médicaux des personnes âgées.

Ces établissements proposent entre autres :

  • La restauration,
  • La blanchisserie,
  • L’animation,
  • L’entretien des chambres.

Pour ce qui est de la prise en charge médicale, une équipe soignante constituée de médecins, d’infirmières, de kinésithérapeutes… assure le suivi médical des résidents. Elle accompagne aussi les personnes âgées en fin de vie en les dispensant de soins palliatifs.

Le choix d’une structure d’accueil doit dépendre de l’état général des pensionnaires. L’adhésion en ehpad est uniquement recommandée au cas où les personnes âgées sont entièrement dépendantes dans leur vie quotidienne. Il est indispensable d’évaluer la perte d’autonomie des séniors avant d’opter pour cette décision.

Partagez cet article: