Intégrer une maison de retraite médicalisée

Maison de retraite médicalisée
Retraitée dans une maison de soins infirmiers

Lorsqu’une personne âgée devient dépendante, il est parfois nécessaire d’envisager son placement au sein d'une maison de retraite médicalisée. On lui donne ainsi accès aux soins dont elle a besoin et à un environnement sécurisé et adapté. ABC Senior vous aide à mieux comprendre le fonctionnement de ce type d’établissement. Cette page vous donne également des conseils sur le choix d'une maison de retraite.

Qu’est ce qu’une maison de retraite médicalisée ?

Une maison de retraite médicalisée est aussi appelée EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes).

Ce type d’établissement propose un hébergement adapté aux personnes âgées en perte d’autonomie, que ce soit physique ou psychique, âgées de plus de 60 ans et ayant besoin de soins médicaux. C'est donc une solution d'accueil lorsque le maintien à domicile n'est plus possible pour un senior.

Les EHPAD accueillent généralement entre 50 et 120 résidents, mais certains centres sont plus petits (appelés petites unités de vie) et accueillent moins de 25 résidents.

Les maisons de retraite médicalisées peuvent relever de différents statuts et être :

  • Soit publiques,
  • Soit privées à but lucratif,
  • Soit privées de type associatif.

Les EHPAD sont des établissements qui doivent être conventionnés avec le Conseil Général du Département et avec l'ARS (l’agence régionale de santé). Cette convention garantit aux patients un certain niveau de qualité de prise en charge et permet le versement d’une aide financière aux EHPAD.

Pour intégrer l’un de ces établissements, il vous suffit de remplir le dossier national unique d’admission en EHPAD disponible en ligne.

Les services proposés en EHPAD

Les résidents en EHPAD bénéficient d’une chambre et d’une salle de bain privées. Ils peuvent également demander à partager leur chambre avec un colocataire ou leur conjoint, ou à être installés dans une chambre communicative avec une autre.

Au-delà de l’aide à la vie quotidienne (lever, coucher, toilette, repas ...), ces maisons de retraite médicalisées doivent proposer un minimum de prestations imposées par la loi :

  • Des prestations d'administration,
  • Des prestations d'accueil hôtelier,
  • Des prestations de restauration,
  • Des prestations de blanchissage,
  • Des prestations d'animation de la vie sociale.

Le résident, mais également ses proches, sont ainsi déchargés des tâches liées à l’intendance de sa vie quotidienne.

Ces prestations peuvent être complétées par d’autres dans certains établissements et seront facturées au résident en plus de l’hébergement. Le résident pourra ainsi bénéficier, par exemple, de prestations de coiffure ou de prestations d’entretien du linge personnel.

Les soins médicaux en EHPAD

Ce type d’établissement dispose d’une équipe soignante qualifiée et coordonnée par un médecin. Elle permet de prodiguer des soins quotidiens aux résidents 24h/24 tels que :

  • Le changement des pansements,
  • La mesure du taux de glycémie,
  • La distribution des médicaments…

Les maisons de retraite médicalisées sont particulièrement adaptées pour l’accueil des personnes atteintes des maladies neuro-dégénératives, comme Alzheimer ou Parkinson, puisqu'on y trouve généralement un ou plusieurs assistants de soins en gérontologie, capables d'accompagner les résidents au quotidien.

Si le résident souhaite toujours être soigné par son médecin traitant ou recevoir la visite de spécialistes, le médecin coordinateur se chargera de la mise en place des rendez-vous dans l’établissement.

Choisir une maison de retraite médicalisée

Si le maintien à domicile de la personne âgée n’est plus possible et qu’un accompagnement quotidien et médical est nécessaire, faire le choix de son placement en maison de retraite médicalisée est une solution adéquate.

Mais il est important de prendre en compte plusieurs critères lors de votre réflexion. Dans tous les cas, n’hésitez pas à visiter les établissements avec la personne concernée avant de prendre une décision.

La localisation de l'EHPAD

Prenez toujours en compte la situation géographique de l’établissement afin de ne pas isoler la personne âgée :

  • Privilégiez un EHPAD à proximité de la famille du futur résident. Ainsi il pourra recevoir leur visite plus régulièrement et plus facilement.
  • Ou choisissez un EHPAD dans le même secteur que son ancien lieu d’habitation. Il conservera ainsi ses repères et ses habitudes, tout en étant toujours en lien avec son entourage (amis, voisins, conjoint).

Vérifiez également que l’établissement est facile d’accès (parking, transports en commun) et dans un environnement convenant au futur résident (présence d’un jardin ou d’un parc à proximité et proche d’un centre ville par exemple).

Les prestations de la maison de retraite

Certaines prestations, ne faisant pas partie des prestations minimums obligatoires, seront peut-être importantes pour le futur résident.

Il convient donc de bien vérifier quelles sont les prestations proposées par les différents établissements sélectionnés. Vous pourrez ensuite en discuter avec le futur résident et déterminer ce qui est le plus adapté pour elle, et ce qu'elle recherche le plus dans son futur lieu de vie.

Le prix d'une maison de retraite médicalisée

Le sujet du coût d'une maison de retraite ne doit pas être tabou, et peut bien évidemment être intégré dans votre processus de décision.

Vérifiez quelles sont les prestations incluses ou non dans le prix de l’hébergement de l’EHPAD choisi.

En effet certaines prestations non obligatoires peuvent être malgré tout incluses dans le prix de l’hébergement selon les établissements (prestations d’entretien du linge personnel par exemple). Vous vous assurez ainsi que le coût total mensuel rentre bien dans le budget de la personne âgée ou de sa famille, et évitez toute mauvaise surprise.

Les aides pour intégrer une maison de retraite médicalisée

Intégrer une EHPAD a un coût, même si les soins et une partie du matériel médical sont pris en charge par la Sécurité Sociale. Pour aider la personne âgée dans la prise en charge de son nouvel hébergement, il existe différentes aides financières :

Les aides à l’hébergement

Chaque mois, le résident reçoit une facture, comportant notamment des frais d’hébergement. Il existe 3 aides permettant de diminuer ce qui reste à payer :

  • La réduction fiscale, si la personne est imposable.
  • L’aide au logement.
  • L’ASH (aide sociale à l’hébergement).

Les aides à la dépendance

La facture mensuelle comporte, en plus des frais d’hébergement, des frais liés au tarif dépendance :

  • Si le résident a un revenu mensuel inférieur à 2437,81 €, ces frais seront les mêmes quelque soit son niveau de dépendance.
  • Si son revenu est supérieur, ces frais seront fixés en fonction de son niveau de dépendance.

La personne dépendante peut demander à percevoir l’APA (allocation personnalisée d'autonomie) en établissement, pour prendre en charge une partie de ces frais. Attention, seules les personnes en GIR 1, 2, 3 ou 4 peuvent y prétendre.

Partagez cet article: