Quelle retraite pour un salaire de 2 000 euros ?

Comment est la retraite pour un salaire de 2 000 euros ?
Tout savoir sur la retraite d'un salaire de 2 000 euros

Pour déterminer sa retraite, il faut tenir compte d’un ensemble de facteurs comme le nombre de trimestres, l’existence d’une potentielle source de revenus complémentaire, la date de naissance et autres. Cela dit, il est possible de déterminer de manière précise quelle retraite pour un salaire de 2 000 euros. Pour cela, vous devez faire un calcul en vous basant sur une formule mathématique. 

Retraite pour un salaire de 2 000 euros : le principe du calcul

Si vous avez 61 ans et que vous êtes salarié, votre salaire s’élève à 2 000 euros nets par mois à la fin de votre carrière. À ce stade, vous vous demandez sur le montant de votre future pension. Il est à noter qu’une retraite ne correspondant pas aux seuls revenus versés par le régime général. En effet, la pension de retraite de base est obtenue par la moyenne brute des salaires par an sur les 25 meilleures années de votre carrière. Ici, le salaire moyen perçu s’élève à 2 000 euros nets par mois, ce qui correspond à 32 500 euros bruts par an.

Pour percevoir une retraite à taux plein, vous devez justifier d’une durée d’assurance minimale selon votre année de naissance. Partant du principe que vous êtes née en 1959, ce qui est l’équivalent de 167 trimestres. En vous basant sur une formule de calcul, la pension de base devrait donc avoisiner les 1 354 euros bruts par mois. Ce montant est réévalué tous les ans par les caisses de retraite. Pour votre pension de retraite, multipliez le nombre de tous les points qui sont accumulés dans le régime Agirc-Arrco par la valeur du point. Un salaire de 2 000 euros mensuel peut prétendre à environ 476,78 euros par mois. Ce qui fait un total de 1 830,77 euros comme retraite d’un ancien salarié de 2 000 euros.

Comment calculer la retraite ?

Vous pouvez déterminer votre retraite en vous basant sur la formule de calcul des retraites de base et d’autres éléments. Sinon, découvrez ici s’il est encore possible de travailler une fois à la retraite.

Les paramètres à considérer

Pour calculer sa retraite, il y a certains paramètres à prendre en compte parmi lesquels le salaire de référence. Ce dernier correspond à la moyenne des 25 meilleures années de rémunération. On l’appelle aussi salaire annuel moyen pour les salariés du secteur privé et revenu annuel moyen pour les travailleurs non-salariés. Vous devez également tenir compte :

Les formules mathématiques

Les formules utilisées pour calculer la retraite de base varient selon le secteur. Pour le secteur privé, vous devez utiliser la formule suivante :

Pension de base = salaire de référence x [nombre de trimestres validés (trimestre cotisé + trimestre assimilé) / durée d’assurance] x taux de pension (50 % pour le taux plein)

Pour le secteur public, la formule est :

Pension de base = salaire de référence (moyenne des 6 derniers mois) x [nombre de trimestres validés (trimestre cotisé + trimestre assimilé) / durée d’assurance] x taux de pension (75 % pour le taux plein)

Les retraites majorées

À l’inverse des trimestres assimilés ou de la majoration de durée d’assurance, les majorations de pensions n’impactent pas sur la durée d’assurance, mais plutôt sur le montant de la retraite. On trouve différentes formes de majoration de retraite, à savoir :

  • La surcote,
  • La majoration familiale,
  • La majoration pour tierce personne,
  • La majoration pour handicap.

Utiliser un simulateur de calcul des retraites

Pour avoir une idée précise du montant de la pension que vous toucherez à la retraite, vous pouvez utiliser un simulateur. Il s’agit d’un outil permettant de calculer facilement vos retraites. Le simulateur en ligne le plus utilisé reste celui proposé par le groupement d’intérêt public « Union retraite » sur info-retraite.fr. À la fois complet et fiable, il réunit 35/42 des régimes français de retraites.

Cet outil tient en compte l’ensemble des régimes auxquels vous avez été affilié, mais aussi des données réelles de carrière par l’intermédiaire de votre numéro de sécurité sociale. En outre, cet outil est non seulement gratuit, mais il est également paramétrable selon les évolutions professionnelles ou personnelles envisagées.

Partagez cet article: