Percevoir la prestation de compensation du handicap

Les frais pris en charge par la PCH
La Prestation Compensatoire du Handicap

Adapter votre environnement et votre quotidien à votre perte de mobilité ou à votre handicap peut vite devenir très coûteux. Pour vous aider à alléger la facture, vous pouvez bénéficier de la prestation de compensation du handicap (PCH). Cette aide financière peut vous aider à couvrir différents types de frais liés à un handicap. ABC Senior détaille pour vous cette aide financière, pour vous aider dans vos démarches.

En quoi consiste la prestation de compensation du handicap ?

La prestation de compensation du handicap ou PCH, est une compensation financière destinée à soulager vos frais liés à votre handicap.

Cette aide vous est versée sans condition de ressources par votre département, sur la base d’un projet de vie que vous aurez établi. Elle est donc adaptée sur mesure à vos besoins.

La PCH est destinée à vous aider à financer différentes aides nécessaires à votre quotidien en tant que personne handicapée. Ainsi elle couvre :

  • L’aide humaine,
  • L’aide technique,
  • L’aide à l’aménagement du domicile,
  • L’aide au transport,
  • L’aide animalière.

Cette compensation peut également être versée pour une dépense ponctuelle ou spécifique. Il s'agit d'une aide bienvenue lorsque vous devez réparer votre lit médical ou acheter des compléments alimentaires par exemple.

Quels sont les frais pris en charge par la PCH ?

La prestation compensatoire du handicap peut permettre de couvrir un grand nombre de frais différents, que nous allons détailler dans cette partie :

L’aide humaine

La PCH vous permet de couvrir le coût d’une aide à domicile, que ce soit :

  • Une tierce personne embauchée par vos soins,
  • Uune aide issue d’un service mandataire ou d’un service prestataire agréé,
  • Ou le dédommagement d’un aidant familial.

Si vous n’avez pas besoin d’une aide totale et d’une présence constante, votre aidant familial doit être une personne qui n’est pas votre conjoint, concubin ou partenaire de PACS ou un membre de votre famille du 1er degré. Il doit également être disponible et donc travailler à temps partiel ou avoir cessé son activité professionnelle, sans toutefois avoir fait valoir ses droits à la retraite. L’aidant familial peut être considéré comme tel et percevoir un dédommagement sans être lié par un contrat de travail.

À savoir : l’aide à domicile doit avoir pour objectif de vous aider dans les actes essentiels de la vie quotidienne, lors de vos déplacements à l’intérieur et à l’extérieur de votre domicile et assurer une présence et un accompagnement régulier et sur long terme.

L’aide technique

L’équipement spécialement adapté aux personnes souffrant d’un handicap est très coûteux. Pour soulager votre facture, la PCH peut couvrir une partie de l’achat ou de la location de cet équipement.

Ce type de matériel ne peut faire l’objet d’une compensation que s’il répond à l’un de ces objectifs :

  • Maintenir ou améliorer votre autonomie,
  • Assurer ou renforcer votre sécurité,
  • Faciliter l’intervention des personnes vous aidant.

Cette aide est cumulable avec le remboursement de la Sécurité Sociale ou de votre mutuelle et ne prendra donc en compte que la part non remboursée.

L’aide à l’aménagement du domicile

Pour vous maintenir à domicile le plus longtemps possible et soulager votre quotidien, certains aménagements sont indispensables dans votre logement.

Pour réduire la facture, la prestation de compensation du handicap peut couvrir tout ou une partie de vos dépenses en fonction de votre projet et de son coût.

À savoir : si ces travaux sont trop coûteux ou impossibles à réaliser et que vous faites le choix de déménager dans un logement répondant à vos critères d’accessibilité, une aide peut également vous être versée.

L’aide au transport

Selon votre handicap, vous pouvez être amené à réaliser des modifications sur le véhicule que vous utilisez régulièrement, que vous soyez conducteur ou passager. Ces transformations ainsi que l’achat de l’équipement nécessaire peuvent faire l’objet d’une compensation.

Vous pouvez également percevoir la prestation de compensation du handicap pour couvrir les surcoûts liés à vos déplacements que ce soit dans le cadre :

  • De vos rendez-vous médicaux, si vous êtes conduit par une personne tierce ou si la distance aller-retour dépasse 50 km,
  • Ou personnels s’ils sont fréquents ou liés à un départ annuel en congés.

L’aide animalière

Enfin, vous pouvez faire le choix pour faire face à votre handicap et conserver un peu d’autonomie, d’acquérir un animal spécialement entrainé.

La prestation de compensation du handicap peut vous être versée si l’animal a été dressé par des éducateurs qualifiés. Elle prend alors en charge son achat mais également les frais liés à son entretien.

Cette aide couvre 80 à 100% des frais liés à l'aide animalière.

Qui peut percevoir la prestation de compensationn du handicap ?

Pour pouvoir percevoir la prestation de compensation du handicap, vous devez être reconnu handicapé de manière définitive ou pour une durée prévisionnelle d’au moins 1 an.

Votre handicap doit vous empêcher, de manière absolue ou grave, de réaliser au moins 2 activités :

  • Être mobile : se mettre debout, marcher…
  • Prendre soin de soi : se laver, prendre ses repas…
  • Communiquer : parler, entendre, comprendre…
  • Se repérer et interagir avec autrui : s’orienter dans le temps et l’espace, maintenir de bonnes relations avec les autres...

Vous devez également résider de manière régulière ou permanente en France métropolitaine, dans les départements d’outre-mer ou à Saint-Pierre-et-Miquelon.

L’âge est aussi pris en compte lors de l’attribution de la PCH :

  • Vous devez être âgé de moins de 60 ans,
  • Ou, si vous avez moins de 75 ans, avoir été victime d'un handicap avant vos 60 ans.

Si vous exercez toujours une activité professionnelle, votre âge n’entre pas en ligne de compte. De même, si vous êtes bénéficiaire de l’allocation compensatrice pour tierce personne ou pour frais professionnels.

Si vous avez plus de 60 ans et que vous remplissez tous les critères, vous pouvez vous tourner vers l’allocation personnalisée d’autonomie (APA).

Partagez cet article: