Divorce à 70 ans : comment faire ?

Divorce à 70 ans
Divorce

En France, le divorce concerne un couple sur deux selon les statistiques. Si ce phénomène affecte surtout les jeunes, des données récentes ont démontré une augmentation des couples seniors qui veulent divorcer à 70 ans. Les chiffres présentent ainsi un taux de 70 %. Cet article va expliquer la raison du divorce à 70 ans, les aspects légaux d’une telle décision : les procédures, les partages de biens, les pensions…

Pourquoi divorcer à 70 ans ?

Selon les nouvelles données publiées par l’INSEE en 2016, après cinq ans de mariage, le risque de divorce est plus élevé. Mais comment expliquer ce phénomène ? Quelles sont les raisons du divorce après 70 ans ?

De multiples causes peuvent entraîner un couple à divorcer à 70 ans :

  • Les problèmes financiers,
  • L’état de santé fragile du conjoint (la perte d’autonomie),
  • L’espérance d’une vie meilleure,
  • L’envie de repartir à zéro,
  • La soif de liberté.

Généralement, dès qu'une personne atteint les 60 ans et plus, le divorce est davantage perçu comme une forme de délivrance. À ce stade, les seniors se rendent compte que la vie est courte et ils veulent profiter de chaque occasion. Ils aspirent surtout à découvrir de nouvelles choses et à tenter de nouvelles expériences.

Les procédures à suivre pour un divorce à 70 ans

Les démarches législatives de divorce restent inchangées, peu importe l’âge. Mais pour les couples seniors, ils ont la possibilité de choisir entre les options suivantes :

  • Un divorce à l’amiable,
  • Un divorce contentieux.

Dans les deux cas, ils auront toujours besoin des services d’un avocat.

Le divorce après 70 ans : la procédure à l’amiable

Le divorce à l’amiable est communément connu comme le "divorce par consentement mutuel". Les avocats encouragent souvent cette démarche, car elle est plus simple et plus rapide.

D’une manière générale, un divorce à 70 ans par consentement mutuel se passe comme suit :

  • Le rendez-vous chez un avocat,
  • La rédaction de la convention de divorce,
  • Le dépôt de la requête devant le juge,
  • L’audience devant le tribunal.

Le divorce après 70 ans : la procédure contentieuse

Il existe 3 formes de divorce contentieux, mais les procédures restent les mêmes pour les trois. Tout comme le divorce à l’amiable, l’affaire sera confiée à un juge aux affaires familiales.

Les démarches ne sont pas si différentes de celles exigées dans le cadre d’un divorce par consentement mutuel. La seule différence réside au niveau des audiences. En effet, les audiences lors d'un divorce avec la procédure contentieuse seront plus fréquentes (audience de conciliation et de mise en état), sans oublier les assignations à comparaître.

La pension et le partage des biens lors d'un divorce après 70 ans

Comme dans toute procédure de divorce, celles d'un divorce à 70 ans aboutissent également à un partage des biens. Néanmoins, les conséquences financières d’un divorce après 70 ans sont plus désastreuses. En effet, il faut savoir qu’après la retraite, l’homme et la femme sont confrontés à une baisse des ressources financières.

En principe, dans un divorce, l’homme est tenu de verser une pension à sa femme. Le montant peut être déterminé soit à l’amiable, soit par un juge, mais tout dépend de la démarche choisie. Le même principe s’applique au partage des biens.

Il est à noter que le partage des biens prend en compte quelques critères, dont le régime matrimonial et les mesures du contrat de mariage. Même si les époux se mettent d’accord, le juge reste le seul décisionnaire. Il est néanmoins possible qu’un des époux rachète la part de l’autre.

Vous savez désormais qu'un divorce après 70 ans résulte d’un, voire de plusieurs, déclics. Il faut cependant retenir que divorcer a toujours des conséquences. Ainsi, avant de divorcer, prenez le temps de bien réfléchir.

 

Partagez cet article: