Comment financer l’admission en ephad ?

Maison de retraite et ehpad
Aide soignante et senior

L’intégration dans un ehpad s’avère l’ultime solution lorsque les personnes âgées perdent leur autonomie. Le prix du séjour dans une maison de retraite médicalisée est estimé à 2 000 € par mois environ. Autant dire que ce prix d’hébergement qui n’est pas toujours à la portée des séniors à faibles ressources. L’Etat a prévu de ce fait une aide sociale ehpad pour que les personnes âgées puissent être prises en charge et se loger dans un milieu décent. Faisons le point sur les différentes solutions de financement d'un ephad.

L’Allocation personnalisée d’autonomie (APA)

L'APA est l'une des premières aides qui peuvent aider à financer un séjour en Ephad.

L’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) est une aide financière versée par l’Etat aux personnes âgées en perte d’autonomie. Elle leur permet de financer partiellement le coût du séjour en maison de retraite ou les services d’une aide à domicile.

Quelles sont les conditions d’obtention de l’APA ?

Pour bénéficier de cette aide ehpad, il est indispensable de répondre à ces critères d’éligibilité :

  • Être âgés de 60 ans et plus.
  • Avoir une résidence régulière en France (les étrangers doivent présenter un titre de séjour).
  • Être classé en GIR 1 à 4 (évaluation du degré d’autonomie des personnes âgées).

Quel est le montant de l’Allocation personnalisée d’autonomie ?

Le montant de l’Allocation personnalisée d’autonomie est variable. Il est fixé en fonction des éléments suivants :

  • Le degré de dépendance et les revenus du bénéficiaire,
  • Le tarif dépendance de l’Ephad.

Quelles sont les démarches à suivre pour demander l’APA ?

Pour bénéficier de cette aide sociale pour intéger un Ephad, il est impératif de passer une évaluation du GIR, puis s’adresser auprès du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) afin de retirer la demande d’APA.

Le premier versement sera effectif deux mois après la validation du dossier.

 L’Aide sociale à l’hébergement (ASH)

Les personnes âgées peuvent recourir à l’Aide sociale à l’hébergement pour financer leur intégration en Ephad lorsque leur maintien à domicile n’est plus possible.

Versée par les services du département, cette aide ephad permet de régler partiellement ou dans sa totalité les frais d’hébergement du pensionnaire ainsi que le tarif dépendance pour les résidents en ephad.

Quels sont les critères d’éligibilité de l’ASH ?

L’attribution de l’Aide sociale à l’hébergement (ASH) est sous condition. Les demandeurs doivent :

  • Être âgés de 65 ans,
  • Résider en France pendant au moins 3 mois (la présentation du titre de séjour est primordiale pour les ressortissants étrangers),
  • Être pensionnaire dans un établissement pour personnes âgées dépendantes ou en unité de soins de longue durée,
  • Avoir un faible revenu (inférieur aux frais d’hébergement).

Que faire pour percevoir l’ASH ?

Seuls la mairie ou le Centre communal d’action sociale sont habilités à recevoir la demande d’ASH. Les dossiers seront ensuite transmis au conseil départemental.

Il est recommandé d’entamer les démarches d’obtention de l’ASH en même temps de celles de l’admission en maison de retraite, afin de bénéficier immédiatement d’une aide sociale ephad dès le début du séjour en établissement médicalisé.

À combien s’élève l’ASH ?

Pour déterminer le montant de l’Allocation sociale à l’hébergement, les conseils départementaux évalueront la situation financière du demandeur.

Ils prennent en compte les facteurs tels que ses ressources, celles de son conjoint et de ses obligés alimentaires (enfants, gendres, belle-filles, petits-enfants…).

Vous pouvez en savoir plus sur cette aide sociale ephad en cliquant sur ce lien.

L’aide au logement pour entrer en Ephad

L’aide au logement est un des moyens pour alléger les frais d’hébergement en Ephad. Son montant est calculé en fonction des paramètres suivants :

  • Les revenus du résident,
  • Les frais de l’hébergement,
  • L’emplacement de l’établissement.

Pour ce qui est des conditions d’attribution, aucune limite d’âge n’est exigée pour bénéficier de cette aide ephad. Il est cependant primordial que les demandeurs aient une résidence régulière en France.

Notez qu'il existe deux catégories d’aides au logement :

  • L’aide personnalisée au logement (APL) : cette allocation financière s’adresse uniquement aux résidents d’un établissement conventionné APL.
  • L’allocation de logement social (ASP) : l’Etat a mis en place l’allocation de logement social pour les personnes âgées qui ne peuvent pas bénéficier de l’APL, en d’autres termes, celles qui sont admises dans une maison de retraite non conventionnée.

Quel que soit le revenu, il est possible d’intégrer un ephad grâce à ces aides financières. La souscription à une mutuelle est également une alternative pour vivre sa retraite sereinement, à condition d'avoir anticipé ces frais de santé. Elle permet notamment de financer les frais de soins et d'hébergement en maisons de retraite.

Partagez cet article: