Comprendre le rhumatisme déformant

Rhumatisme senior
Rhumatisme

Les douleurs articulaires sont fréquentes au-delà de 65 ans. En France, elles touchent un senior sur trois. Quels sont les signes précurseurs du rhumatisme déformant ? Comment prendre en charge cette maladie chronique ? Quels sont les bons gestes à adopter pour vivre avec un rhumatisme déformant ? Cet article vous aidera à mieux comprendre ce qu’est le rhumatisme déformant.

Ce qu’il faut savoir sur le rhumatisme déformant 

Les douleurs articulaires se ressentent de plus en plus avec l’âge. Cette sensation de mal-être est, en général, causée par l’usure des cartilages. Mais il arrive aussi que des maux intenses soient causés par une inflammation de l’articulation. Dans ce cas-là, la maladie est qualifiée de rhumatisme.

Comment reconnaître le rhumatisme déformant ?

On parle de rhumatisme déformant lorsque le rhumatisme chronique se dégénère et provoque la destruction des articulations. Sécrétée en abondance, la synovie (le liquide qui est censé lubrifier les articulations) provoque un gonflement des tissus articulaires.  

Ci-après les principaux symptômes du rhumatisme déformant :

  • La déformation des articulations s’accompagne par une douleur intense et la raideur de la zone touchée.
  • La personne concernée a un trouble du sommeil.
  • En cas de complication, la pathologie peut cibler d’autres parties du corps telles que les coudes, les chevilles ou les épaules.

Sensation de brûlure sur les doigts : quand doit-on s’alarmer ?

Les ankyloses apparaissent en premier sur les mains et les genoux. La Ligue européenne de la lutte contre le rhumatisme a établi des critères afin de diagnostiquer le rhumatisme déformant, notamment :

  • La raideur matinale d’une articulation,
  • La persistance des douleurs articulaires,
  • L’apparition des nodosités.

Pour les symptômes mentionnés ci-dessus, l’existence de la maladie est affirmée si le score est égal à 6. Lorsque les mouvements des mains ou des pieds ne sont pas fluides, il est préférable de passer ce test afin de bénéficier le plus tôt possible d’une prise en charge. En effet, à un stade avancé, le rhumatisme déformant peut provoquer la perte d’autonomie des personnes âgées.

Rhumatisme déformant : quel traitement ?

Les traitements du rhumatisme déformant visent essentiellement à atténuer les douleurs et à rééduquer les membres touchés par l’inflammation.

La prise de médicaments

Les médecins prescrivent, en général, des antalgiques pour soulager les douleurs provoquées par le rhumatisme. Ces médicaments peuvent être associés avec des anti-inflammatoires (à base de codéine) lorsque les douleurs sont insoutenables. Un service de livraison de médicaments à domicile peut approvisionner les malades en cas de mobilité réduite.

Lorsque le rhumatisme déformant touche les mains, le port d’attelle est parfois indispensable pour apaiser les douleurs pendant la nuit.

La kinésithérapie

La kinésithérapie est préconisée à la suite de la pose des prothèses. Elle a pour objectif d’améliorer l’autonomie des personnes âgées souffrant du rhumatisme. En apprenant à réutiliser ses membres inférieurs, les seniors peuvent continuer à avoir une vie quasi normale.

Les cures thermales

Cette thérapie est vivement conseillée pour limiter la prise de médicaments. En effet, à la longue, la consommation de substances chimiques peut être néfaste pour la santé. Ainsi, grâce aux séances de massage doux, les cures thermales atténuent les raideurs des articulations, et favorisent la mobilité des patients

Comment prévenir les douleurs du rhumatisme déformant ?

À ce jour, aucun traitement ne permet de guérir le rhumatisme déformant. Les malades doivent apprendre à vivre avec ce handicap. Voici quelques conseils utiles :

  • Pendant la saison hivernale, il est conseillé de réduire l’exposition des articulations douloureuses au froid. L’usage d’une bouillotte est idéal pour rester au chaud.
  • Il est avant tout primordial de limiter les mouvements des articulations. Autrement dit, le port d’objets lourds ou encore la réalisation de travaux manuels sont contre-indiqués.
  • La pratique de l’ergothérapie est une solution pour attarder la déformation des doigts. Dès l’apparition des nodosités, il est recommandé de réaliser ces séances de rééducation.

Lorsque les cas sont compliqués, le rhumatisme déformant des articulations provoque la perte totale de la mobilité des mains ou des pieds d'un senior. Aussi, l’intervention chirurgicale est l’ultime option pour recouvrer partiellement ses facultés motrices. Néanmoins, en s’informant sur cette pathologie, il est tout à fait possible de bénéficier d’une prise en charge pour éviter que la maladie ne se dégénère.

 

Partagez cet article: