Quand mettre un proche en maison de retraite ?

Maison de retraite pour senior
Senior dans une maison de retraite

Il n'est jamais facile de prendre la décision de placer un proche en maison de retraite. Et pourtant, le placement des séniors est parfois la seule solution pour assurer sa sécurité et son bien-être. Avant de décider d'envoyer une personne en résidence pour sénior, il est impératif de peser le pour et le contre, et de déterminer s'il s'agit de la meilleure solution pour elle. Voyons ensemble dans quels cas la maison de retraite devient la solution de vie la plus conseillée.

À quel âge aller en maison de retraite ?

Il arrive, mais c'est loin d'être le facteur clef, que l'âge d'une personne détermine si c'est le moment, ou non, d'aller en maison de retraite. Faisons le tour des possibilités :

À 60 ans

Il n'y a pas forcément d'âge minimum pour entrer en maison de retraite, mais certains établissements décident tout de même d'interdire l'accès aux personnes de moins de 60 ans.

On considère ainsi souvent qu'il faut attendre ses 60 ans pour entrer en maison de retraite. Naturellement, un soixantenaire fait souvent office de jeune dans une maison de retraite, puisque l'âge d'entrée en maison de retraite est de 85 ans.

À un tel âge, c'est donc avant tout un manque d'autonomie qui peut justifier le désir ou le besoin de vivre dans une maison de retraite.

À la retraite

Il arrive que la décision de vivre en maison de retraite arrive peu de temps après la retraite. Le cap de la retraite est parfois difficile à vivre, et certains séniors préféreront peut-être vivre en maison de retraite plutôt que de vivre seuls chez eux.

Une fois la vie active terminée, c'est bien souvent la solitude qui peut pousser à envisager la vie en maison de retraite. En effet, les séniors vivant en maison de retraite se considèrent généralement mieux entourées qu'à leur domicile.

Naturellement, la décision est alors généralement prise par la personne elle-même, qui décide de vivre dans un environnement plus propice au rencontre et à la vie sociale.  

75 ans et plus

Dans la majorité des cas, les pensionnaires de maison de retraite sont âgés de 75 ans et plus.

On décide alors bien souvent de vivre en maison de retraite quand la personne souffre d'une perte d'autonomie :

  • Difficultés à faire les gestes de la vie courante,
  • Difficultés à se déplacer, etc.

Bien souvent, il est conseillé de penser à envoyer un proche en maison de retraite quand le maintien à domicile devient dangereux (accidents domestiques répétés).

Il arrive également qu'une personne de 75 ans et plus se décide à rejoindre une maison de retraite après le décès de son compagnon ou sa compagne.

Maison de retraite et perte d'autonomie

Vous en conviendrez, l'âge est loin d'être un facteur déterminant pour mettre une personne en maison de retraite. Certains séniors de 90 ans et plus vivent en parfaite autonomie à leur domicile, et il serait alors fou de les forcer à quitter leur foyer.

Cependant, il est important de réfléchir à la maison de retraite si vous remarquez que votre proche souffre de perte d'autonomie et de handicap :

  • Maison de retraite et handicap : tout handicap physique ou mental qui affecte considérablement l'autonomie d'un sénior doit pousser à se poser la question de la maison de retraite (médicalisée ou non). La question à se poser est la suivante : mon proche ne serait-il pas mieux dans un établissement où il recevrait les soins et services nécessaires à son bien-être ?
  • Maison de retraite et maladie : dans certains cas, la maison de retraite médicalisée est une option incontournable. Cela survient dès lors que le sénior nécessite des soins réguliers, et que l'absence de ces soins représente un grave danger pour sa santé.

Parfois, certains signes vous alertent de la nécessite de mettre un proche en maison de retraite. C'est par exemple le cas si vous réalisez que votre proche prend peu soin de lui, ou qu'il ne quitte plus son domicile depuis un moment. La dépression, souvent liée à la solitude, est également un mal qui peut justifier la nécessité de vivre en maison de retraite.

L'impossibilité du maintien à domicile

Une autre raison qui doit vous pousser à rapprocher un sénior d'une maison de retraite peut être l'incompatibilité du domicile. Le maintien à domicile du sénior n'est plus envisageable dès lors que le domicile devient trop dangereux ou non adapté à son occupant.

Manque de matériel et d’aménagements

Au fur et à mesure de l’avancée de l’âge, l’espace et les aménagements dans un foyer ne sont plus adéquats aux ainés. Dès que nous voyons que les matériels ne sont plus adaptés à leurs besoins, il faudrait se remettre en question.

Des escaliers devenus impossibles à monter, une douche inaccessible ou une baignoire glissante, une maison trop grande pour être entretenue correctement...

Alors ce manque de ressources matérielles génère le transfert des ainés dans des centres adéquats, capables de répondre à leurs attentes.

Manque de services ou de soins

Les gens ordinaires ne peuvent pas nécessairement s’occuper des gens âgés, en particulier s'ils ont besoin de soins réguliers... d’où la nécessité de s’adresser à des professionnels.

Si vous ne pouvez pas prendre soin de votre proche, ou que les solutions de soins à domicile sont devenues trop coûteuses ou trop peu pratiques, la maison de retraite reste le choix le plus logique.

L'importance d'impliquer le sénior

Si vous vous demandez quand mettre un proche en raison de retraite, c'est très certainement que vous vous inquiétez pour ce proche. Dès lors, il peut être nécessaire d'ouvrir le dialogue, et de préparer votre proche à cette éventualité.

Il ne faut jamais oublier que la maison de retraite n'est pas une fin en soi, bien au contraire. De nombreuses personnes vivant en maison de retraite apprécient les nombreux avantages offerts par de tels établissements :

  • Une vie sociale plus riche,
  • Une rupture de l'isolement,
  • Des soins adaptés,
  • Un meilleur confort de vie,
  • Moins de contraintes, etc.

L'essentiel est d'accompagner progressivement votre proche, et de lui faire part de vos craintes. Trop de familles ont malheureusement tendance à ne pas parler de cette décision, ou à ne pas évoquer à un proche âgé ses inquiétudes.

Discuter directement avec la personne peut aider à déterminer ses besoins, et éventuellement lui faire comprendre la nécessité de vivre en maison de retraite.

Partagez cet article: