La charte de la personne âgée dépendante

Charte personne âgée dépendante
Charte personne âgée

La personne âgée est plus vulnérable lorsqu’elle est en état de dépendance. Pour qu’elle puisse s’épanouir, on a élaboré la « charte des droits des personnes âgées » en 1987. Mais qu'est-ce que la charte de la personne âgée dépendante ? Que prévoit ce dispositif ? Comment est-il appliqué dans les établissements d’accueils des personnes âgées dépendantes ? Retrouvez toutes les réponses dans cet article.

Qu’est-ce que la charte de la personne âgée ?

La Charte de la personne âgée est un document qui recense les droits des personnes âgées dépendantes. Elle a établi afin d’améliorer la qualité de vie des seniors, mais aussi afin de préserver leur dignité.

Vers la fin des années 70, les résidents dans les maisons de retraite ont fait l’objet d’une étude. D’après une circulaire établie en mars 1978, il a été conclu que l’état de dépendance des personnes âgées n’est pas une raison valable pour les priver de leurs droits et liberté.

La première version de la Charte de la personne âgée a vu le jour en 1987. Elle a été mise en place par la Fondation nationale de gérontologie et le ministère de l’Emploi et de la Solidarité.

En 2007, ce texte a été révisé. Le terme de « handicap » y a été inséré. C’est cette charte qui est aujourd’hui appliquée dans les établissements dédiés à accueillir les personnes âgées dépendantes.

Droits et liberté : des points focaux de la charte de personne âgée dépendante

La charte de la personne âgée dépendante est constituée de 14 articles. Ci-après les différents points qu’il faut absolument retenir.

Exercer ses droits fondamentaux

À l’instar de tous les citoyens, les personnes âgées dépendantes peuvent jouir pleinement de leurs droits d’aller voter. Pour que les résidents puissent exprimer leur choix lors d’un scrutin, la direction de l’établissement doit :

  • Organiser le transport vers le bureau de vote,
  • Accompagner les personnes âgées dans la préparation du dossier de procuration, etc.

L’établissement doit également veiller à ce que les résidents puissent exercer leurs droits à la pratique religieuse, politique ou associative. Dans ce sens, les seniors doivent être autorisés à participer aux diverses activités.

Vivre en liberté

Vivre dans un établissement d’accueil ne signifie pas être en prison. Tout comme les seniors qui choisissent d’être maintenus à domicile, les résidents peuvent vivre en toute liberté. En pratique, la personne âgée dépendante est :

  • Libre de s’exprimer : cette liberté se manifeste par sa possibilité d’avoir une opinion politique, religieuse et philosophique.
  • Libre d’agir selon sa volonté : les seniors hébergés dans les maisons de retraite ou ehpad peuvent pratiquer les activités de leurs choix (faire du sport, participer aux séances de travaux manuels,…)

La charte de la personne âgée dépendance en maison de retraite

La qualité de vie est un élément qui permet d’évaluer le respect des personnes âgées. Voici quelques points permettant de refléter l’amélioration des conditions de vie des seniors.

L’hébergement

Lorsque la personne âgée dépendante choisit d’être hébergé dans une maison de retraite, l’établissement doit veiller à la salubrité des chambres. Il est également de mise que des équipements, entre autres, la salle de bain pour personne dépendante, soient installés dans les pièces privatives.

D’une manière générale, les maisons de retraite doivent offrir des services de qualité et répondre aux besoins des personnes âgées.

L’accès au soin

Les maisons de retraite doivent mettre en place tous les dispositifs pour que la personne âgée dépendante ait accès à tous les soins médicaux. La charte de la personne âgée précise même que les résidents doivent impérativement être pris en charge par des intervenants qualifiés. Elle met également en avant que les personnes âgées en fin de vie doivent recevoir des soins adaptés pour apaiser leurs souffrances.

Etre hébergé dans un établissement est toujours une source de stress, que cela soit pour la personne âgée dépendante que pour sa famille. La mise en place de la charte de la personne âgée dépendante est ainsi un moyen pour les rassurer. Elle permet aussi d’éviter toute forme de maltraitance envers les seniors.

Partagez cet article: