Qui a droit à l'APA ?

APA : allocation personnalisée d'autonomie
Remplissage formulaire APA

La perte d’autonomie pèse sur le budget des personnes âgées. Si le maintien à domicile est envisageable pour certains seniors, ce n'est pas le cas pour d'autres. Pour les aider, l'État a mis en place une politique sociale en faveur des personnes âgées dépendantes. L’APA figure parmi les dispositifs en vigueur. À quoi sert l’APA ? Qui a droit à l'APA ? Comment calculer son montant ? Retrouvez toutes les réponses dans cet article.

À quoi sert l’APA ?

L’APA est le diminutif de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie. Comme son nom l’indique, il s'agit d'une aide financière attribuée aux personnes âgées dépendantes. LAPA permet d’assurer une meilleure prise en charge des seniors.

Couvrir les frais liés à la perte d’autonomie

L’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) est destinée à financer :

  • L’admission dans un établissement d’accueil (maison de retraite, ephad, hôpital),
  • Le maintien à domicile des personnes âgées (l’accueil de jour, le tarif horaire de l’aide à domicile, le portage des repas, les services d’entretien du domicile).

Optimiser la qualité de vie des seniors

L’APA peut être utilisée pour améliorer le confort et le bien-être des personnes âgées. Dans ce sens, elle permet de couvrir l’acquisition des équipements spécifiques tels que :

  • Le lit médicalisé,
  • Le lève-malade,
  • Le fauteuil roulant.

Quant au maintien à domicile des seniors, l’APA peut être affecté à l’aménagement du domicile, entre autres l’aménagement de la salle de bain pour personnes dépendantes.

Les conditions d'éligibilité à l'APA

Entrée en vigueur en janvier 2002, l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) offre une prise en charge plus étendue. Par rapport à la Prestation spécifique dépendance (PSD), la condition de l’APA est moins rigoureuse.

Le profil du bénéficiaire de l’APA

L’APA s’adresse aux personnes âgées sans exception. Pour prétendre à cette aide, les pré-réquis sont faciles à remplir. Le demandeur doit :

  • Être âgé de 60 ans et plus,
  • Avoir un domicile fixe sur le territoire national,
  • Avoir des difficultés à prendre en charge sa perte d’autonomie.

Les conditions physiques et financières du senior

Mise en place en 1997, la Prestation spécifique dépendance (PSD) ciblait essentiellement les personnes âgées qui ont perdu leurs autonomies.

L’APA, quant à elle, permet de soutenir le senior, quel que soit le degré de sa dépendance. Par ailleurs, le montant de l’aide est fixé selon l’état physique et mental du bénéficiaire. En effet, les demandeurs de l’APA doivent se soumettre à une évaluation de la perte d’autonomie pour prétendre ce soutien financier.

Comment calculer l’APA ?

Il existe deux types d’Allocations personnalisées d’autonomie (APA) :

  • L’APA à domicile,
  • L’APA en ephad.

 Les conditions d’attribution et le montant des aides dépendent du type d’hébergement opté par les personnes âgées.

L’APA à domicile

La base du calcul de l’APA à domicile est le revenu mensuel du bénéficiaire. Pour un couple, les ressources financières du conjoint sont aussi prises en compte pour fixer le montant de l’APA.

Cependant, les ressources pécuniaires telles que les aides au logement, le capital décès ou encore la retraite du combattant ne sont pas considérées comme un revenu.

À domicile, le montant de l’APA est l'équivalent de celui du plan d’aide. Il doit respecter le plafonnement suivant :

  • GIR 1 : 1 737,14 €,
  • GIR 2 : 1 394,86 €,
  • GIR 3 : 1 007,83 €,
  • GIR 4 : 672,26 €,

L’APA en ephad

En ephad, l’APA permet essentiellement de couvrir une partie du tarif de dépendance. Autrement dit, elle ne peut pas être utilisée pour payer les soins et l’hébergement.

Le montant de l’APA en ephad est la différence entre le tarif de dépendance et la participation du bénéficiaire.

L’APA est versée mensuellement par le Conseil départemental. Les versements peuvent être cumulés (sans dépasser les quatre mensualités). L'APA est ainsi considérée comme une aide importante tant pour la personne âgée que pour sa famille.

Partagez cet article: