Le fauteuil monte-escalier : prix et conseils

Combien coûte un fauteuil monte-escalier ?
Budget à prévoir pour un fauteuil monte-escalier

Le fauteuil monte-escalier est un équipement pratique pour les personnes à mobilité réduite. Il garantit une meilleure autonomie et sécurité aux personnes âgées ou en situation de handicap lors de la montée et la descente d’escaliers. Cet appareil vous intéresse ? Découvrez dans cet article les informations essentielles à savoir sur le fauteuil monte-escalier.

Qu’est-ce qu’un fauteuil monte-escalier ?

Un fauteuil monte-escalier désigne un fauteuil roulant électrique capable de gravir les marches des escaliers ou les trottoirs. Cet équipement permet alors de gagner en autonomie lors des déplacements dans son domicile ou à l’extérieur. En termes plus simples, un fauteuil monte-escalier est une chaise qui monte les escaliers.

Comment fonctionne un siège monte-escalier ?

Un siège monte-escalier gravit les escaliers et les trottoirs grâce aux chenilles, les capteurs infrarouges et au moteur qu’il embarque. En principe, cet appareil est capable de monter et descendre un escalier présentant une pente de 65 %. L’installation de rails au niveau de l’escalier est souvent nécessaire.

De manière générale, un fauteuil monte-escalier comprend deux modes : « route » et « marches ». Une fois en mode « marches » :

  • Les capteurs infra rouges détectent la première marche.
  • Les roues se replient et laissent place aux chenilles.
  • Le fauteuil monte-escalier gravit les marches grâce aux chenilles.
  • Les capteurs infra rouges détectent la dernière marche.
  • Les roues sont automatiquement déployées une fois la dernière marche franchie.

Bref, il devient plus facile de franchir les obstacles grâce au fauteuil monte-escalier.

Comment utiliser un fauteuil monte-escalier ?

Le fauteuil monte-escalier est un équipement simple d’usage. Son mode d’utilisation dépend du modèle. De manière générale, pour monter les marches d’un escalier, il suffit :

  • De placer le fauteuil dos aux marches,
  • De passer en mode « marches » en appuyant sur le bouton de commande correspondant,
  • De s’installer confortablement lors de la montée ou la descente.

Pour descendre les marches, il suffit de mettre la chaise monte-escalier face à l’escalier et de suivre les mêmes consignes.

Pourquoi choisir un fauteuil monte-escalier ?

Le fauteuil monte-escalier aide les personnes à mobilité réduite à monter et à descendre les escaliers au quotidien sans nécessairement avoir besoin d’accompagnement. Cet appareil permet effectivement de :

  • Gravir les marches d’un escalier sans effort,
  • Garantir la sécurité de l’utilisateur grâce au système de maintien,
  • Réduire les risques de chute dans les escaliers,
  • Gagner en autonomie lors des déplacements,
  • Profiter d’un confort optimal lors de la montée et la descente.

Pour avoir un fauteuil monte-escalier, il faut bien évidemment prévoir un budget plus ou moins important. Il convient alors de s’informer sur le prix d’une chaise monte-escalier.

Fauteuil monte-escalier : prix

Pour bénéficier d’un fauteuil monte-escalier, le prix à prévoir se situe dans les environs de 10 000 €. Néanmoins, il existe des aides et subventions permettant de rembourser les frais relatifs à son achat.

De quoi dépend le prix d’un fauteuil monte-escalier ?

Le fauteuil monte-escalier étant disponible en plusieurs modèles, son prix reste très variable. De manière générale, il dépend :

  • De ses caractéristiques,
  • Des fonctionnalités qu’il embarque,
  • Des options intégrées au fauteuil,
  • De la qualité du fauteuil,
  • De sa marque.

Fauteuil monte-escalier : aides et subventions

Le fauteuil monte-escalier compte parmi les produits pris en charge par la Sécurité Sociale. Celle-ci a mis en place un remboursement pouvant atteindre les 5 000 € afin d’aider les personnes à mobilité réduite à acquérir une chaise monte-escalier et ainsi améliorer leur qualité de vie. D’autres aides et subventions sont également disponibles pour financer l’achat et la pose d’un monte-escalier. Il s’agit des :

  • Subventions de l’ANAH dans le cadre du programme « Habiter Facile »,
  •  Aides d’assistance à la mobilité comme l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) ou le PCH (Prestation de Compensation du Handicap),
  • Aides à l’adaptation des logements de la fédération SOLIHA,
  • Aides fiscales pour les travaux d’aménagement,
  • Aides des caisses de retraite,
  • Aides des assurances pour certains cas.

Ainsi, même si le budget nécessaire à l'acquisition du fauteuil monte-escalier est assez conséquent, vous pouvez compter sur ces aides et subventions.

Partagez cet article: